Canyoning – Comment s’équiper pour faire cette activité ?

Si vous voulez faire des activités en pleine nature, il n’y a rien de mieux que le canyoning. C’est le meilleur moyen pour se ressourcer physiquement, mais surtout mentalement. Pour ceux qui ne le savent pas, le canyoning c’est l’activité sportive en extérieur par excellence. Il se place au même titre que la randonnée aquatique, l’escalade, ou l’alpinisme. Le but est de descendre les canyons en le combinant à d’autres exercices, tels que l’étirement, la relaxation ou encore la méditation. Comme la nature est en perpétuel mouvement, s’armer d’équipement est indispensable.

canyoning

Quel matériel utiliser pour le canyoning ?

Pour prévenir les risques, il vaut mieux se munir de tout équipement de protection nécessaire afin d’assurer la sécurité. Les matériaux utilisés restent les mêmes, que vous soyez adepte des aventures en solitaires, ou en groupes. Le choix du matériel dépend du goût de chacun et des exercices à faire. Il se peut que d’autres apportent un maillot de bain pour se plonger dans les toboggans naturels, d’autres peuvent avoir besoin de serviettes et d’une petite collation pour un pique-nique, sans oublier la bouteille d’eau. Quoi qu’il en soit, voici les indispensables pour profiter de cette activité en plein air en toute sérénité.

Porter une combinaison néoprène

La combinaison néoprène est une combinaison spécifique de canyoning, utiliser pour se protéger du froid. C’est un équipement en caoutchouc fait à base de polychloroprène. L’épaisseur de celle-ci dépend de la température de l’eau. Ce qui n’est pas toujours évident, car cette température varie en fonction de la saison. Si l’eau est suffisamment fraîche, une combinaison de 5 mm est l’idéal. Certaines sont équipées d’un renfort supplémentaire sur les genoux, les coudes et les fesses.

Selon la durée de l’activité, le choix de la combinaison peut varier.

  • La combinaison classique : Ce combi deux pièces est le plus adaptée pour les canyons dans la gorge de Verdon, à l’Estéron, à Cians, ou dans la Vésubie. Elle fait entrer une fine couche d’eau dans le corps, mais va être rapidement enlevée par la chaleur corporelle du canyoneur.
  • La combinaison étanche : À l’inverse de la combinaison classique, celle-ci ne laisse pas l’eau entrer.

Mettre des chaussettes néoprène

Elles sont indispensables pour garder les pieds au chaud et pour les maintenir au sec. Les chaussettes doivent coller parfaitement sur la peau pour donner une protection optimale. L’idéal, c’est de choisir des chaussettes d’une épaisseur de 4 mm.

Choisir la bonne chaussure de canyoning.

En canyoning, le terrain peut être glissant et humide. Il faut alors opter pour une chaussure antidérapante et résistante à l’eau. Les semelles doivent être de bonne adhérence afin de faciliter le mouvement pour cette activité sportive.

Mettre un casque de sécurité

On n’est jamais à l’abri des imprévus dans ce genre d’activité outdoor. Les probabilités de chutes de pierres sont importantes, de sorte que le port de casque est imposé par la législation relative aux équipements de protection individuelle.

Le harnais de sécurité pour du canyoning en pleine nature

La consigne de sécurité exige souvent le port de harnais de sécurité dans le cadre du canyoning. La raison est simple. C’est le point d’attache à une corde. Pour information, il existe des techniques de corde en matière de canyoning, comme la descente en rappel l’accroche sur les mains courantes, et aussi la remontée sur la corde. Une protection est ajoutée au niveau des fesses pour épargner la combinaison néoprène des risques de glissade sur les toboggans naturels.

S’équiper de longe de canyoning

La longe est le lien entre un baudrier et un point d’ancrage. Elle permet l’accrochage à une corde pour se protéger.

Utiliser une corde de canyoning

On utilise souvent la corde statique pour faire une descente en rappel et les mains courantes. Il est important que la couleur de la corde soit bien visible dans l’eau.

Le sac à dos de canyoning et le bidon étanche

Même en pleine relaxation, on finit par avoir faim à un moment donné. Le sac à dos aide pour les petits moments de pique-nique. Mais puisqu’il va finir dans l’eau, il faut l’équipé d’un bidon étanche pour faire flotter le sac, et pour éviter l’entrée du liquide dans le téléphone ou les trousses de secours.

Il est recommandé que ces EPI soient conformes aux normes européennes.

Où faire du canyoning ?

De nombreux lieux proposent l’activité de canyoning partout en France. Certains fournissent les matériaux nécessaires pour cette activité, tels que le Canionyng Verdon ou le canyoning en Ardèche.

Quel que soit le lieu, l’important c’est que profiter pleinement du moment en étant en sécurité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.